Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi

logos-plie.jpg

Dans le cadre des politiques qu’elle pilote pour agir en faveur de l’emploi, La Porte du Hainaut a mis en place un dispositif d’accompagnement des demandeurs d’emploi :
le PLIE – Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi.

Ce dispositif, créé en 2004, cofinancé par La Porte du Hainaut en partenariat avec le Fonds Social Européen, le Département du Nord et la Région des Hauts de France, propose aux demandeurs d’emploi (jeunes en recherche d’emploi depuis 6 mois, demandeurs d’emploi de longue durée ou allocataires du RSA) un accompagnement individualisé pour les aider à retrouver un emploi durable.

Cet accompagnement peut se traduire par :

  • Des formations qui participent à la montée en qualification des demandeurs d’emploi. Il s’agit d’une étape privilégiée dans le parcours des participants pour leur remise à niveau ou leur (ré)acquisition de compétences professionnelles. L’essentiel des formations suivies concerne des métiers porteurs sur le territoire. Elles sont très diversifiées et répondent aux besoins individuels des personnes (ex. : métiers de bouche, agents de sécurité, métiers du sanitaire et du social, transport et logistique, industrie, soudure, bâtiment…).
  • Des Parcours dans le cadre de l’insertion par l’activité économique qui permettent aux personnes les plus éloignées de l’emploi, en raison de difficultés sociales et professionnelles particulières de (ré)acquérir des compétences professionnelles grâce à un contrat aidé. Le rôle du PLIE consiste à veiller à ce que le salarié profite de cette étape pour reconstruire son employabilité, formaliser les compétences qu’il a acquises sur son poste, lever ses freins à l’emploi, faire le point sur ses démarches mais aussi élaborer un plan de formation, si nécessaire, adapté à son profil, à son parcours et à son projet professionnel.

L’objectif du PLIE consiste à faciliter le retour à l’emploi des personnes qu’il accompagne. Pour ce faire, il mobilise les opportunités offertes dans le cadre de la clause d’insertion, par les entreprises de travail temporaire… Il développe également un partenariat avec le Pôle Développement Économique de La Porte du Hainaut pour connaître les opportunités sur le territoire et les proposer à ses publics.

Vous habitez le territoire de La Porte du Hainaut et vous souhaitez intégrer le dispositif, faites la demande auprès de

  • votre conseiller mission locale, si vous avez moins de 26 ans
  • votre conseiller pôle emploi, si vous êtes demandeur d'emploi depuis au moins 12 mois
  • votre référent RSA, si vous bénéficiez de l'allocation RSA

LE FSE EN QUELQUES MOTS

L'Europe s'engage en FranceFonds social Européen

Le Fonds Social Européen (FSE) est l’un des cinq1 fonds structurels de la politique européenne de cohésion économique, sociale et territoriale dont les objectifs visent à réduire les écarts de développement existants entre les 274 régions de l’UE et à promouvoir une croissance durable, intelligente et inclusive dans ces territoires, conformément aux objectifs de la Stratégie Europe 2020.
Créé en 1957 par le traité de Rome, le Fonds social européen est le principal levier financier de l’Union européenne pour la promotion de l’emploi. Le FSE est géré selon des programmes cycliques de sept ans, la programmation actuelle couvrant la période 2014-2020. L’objectif premier du FSE est de soutenir la création d’emplois de meilleure qualité dans l’UE et d’améliorer les perspectives professionnelles des citoyens (jeunes, demandeurs d’emploi, inactifs, handicapés, salariés étudiants etc.), prioritairement en direction des groupes les moins qualifiés et les plus exposés au chômage et à l’exclusion. Le FSE n’est pas une agence pour l’emploi, il n’accorde pas d’aide ou d’offres d’emploi directement aux personnes individuelles mais finance des projets dans les pays de l’UE aux niveaux local, régional et national.
Plus spécifiquement en France sur 2014-2020, le FSE est doté d’une enveloppe de 6 milliards d’€, mobilisée autour de quatre objectifs thématiques : l’inclusion active et la lutte contre la pauvreté, l’éducation et la formation tout au long de la vie, l’accès à l’emploi durable et le soutien à la mobilité du travail, et plus marginalement le renforcement des capacités administratives (uniquement dans les DOM).
Comme les autres Fonds structurels, le FSE n’intervient jamais seul pour soutenir un projet, mais toujours en cofinancement d’autres financeurs publics et/ou privés (État, collectivités locales, chambres consulaires, entreprises, etc). Ce principe se traduit par l’obligation, pour les porteurs de projet, de trouver au préalable des financements auprès de leurs partenaires ou sur leur trésorerie propre. Le niveau de cofinancement du FSE à un projet est variable d’une région à l’autre et dépend de sa richesse relative. Il existe trois catégories de régions :
 Les régions plus développées2 où la part des fonds FSE dans le cofinancement des projets peut atteindre 50% du coût total du projet ;


Les régions en transition3 où le taux de cofinancement peut atteindre 60% (10 régions en France) ;
 Les régions moins développées4 où le taux de cofinancement peut atteindre 85% (les DOM en France).

Sur 2014-2020, la France a fait le choix d’une nouvelle architecture de gestion du FSE, qui se caractérise par une décentralisation partielle de la gestion du FSE aux Régions. Les Conseils régionaux gèrent ainsi 35 % de l’enveloppe nationale du FSE au titre, en particulier, de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’orientation, et l’Etat les 65% restants, au titre principalement de la lutte contre la pauvreté, de l’accès à l’emploi et de la formation des travailleurs.
Les investissements du FSE s’inscrivent dans des Programmes Opérationnels (PO) - documents cadres composés d’un ensemble cohérent d’axes prioritaires et d’objectifs spécifiques - dans lesquels sont identifiés les types d’actions et les priorités que le FSE prévoit de cofinancer sur un territoire. En France sur 2014-2020, l’enveloppe nationale du FSE est répartie entre 33 PO :

Un PO national FSE métropolitain mis en oeuvre par la DGEFP et les Direccte5, qui se décompose en trois axes stratégiques:
− l’axe 1, en faveur de l’accès à l’emploi pour les demandeurs d’emploi et les inactifs, et le soutien à l’entrepreneuriat (16% de l’enveloppe du POn FSE) ;
− l’axe 2, pour l’adaptation au changement et la formation des travailleurs (notamment des seniors), des entreprises et des entrepreneurs (24% de l’enveloppe du POn FSE) ;
− l’axe 3, pour la promotion de l’inclusion active et la lutte contre la pauvreté (50% de l’enveloppe du POn FSE).

(1) Les quatre autres fonds européen structurels d’Investissement sont : le fonds européen de développement régional (FEDER), le fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), le fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (ex : fonds européen pour la pêche (FEP) et le fonds de cohésion.
(2) PIB/hab. supérieur à 90% de la moyenne européenne
(3) PIB/hab. compris entre 75% et 90% de la moyenne européenne
(4) PIB/hab. inférieur à 75% de la moyenne européenne
(5) Une partie des fonds peut être gérée en direct par les Conseils départementaux dans le cadre de subventions globales dans les cas où ce derniers ont privilégié cette option.
Le Programme Opérationnel FSE 2014-2020

Axe prioritaire 3 : Lutter contre la pauvreté et promouvoir l’inclusion

A- Le Cadre d’intervention européen.

1 – Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis de la stratégie Europe 2020.

L’Union européenne s’est engagée à créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité, ainsi qu’une société plus inclusive. Cet objectif est au cœur de la stratégie Europe 2020, qui vise à générer une croissance intelligente, durable et inclusive au sein de l’Union européenne, défi majeur dans le contexte économique et social actuel. La politique de cohésion aujourd’hui redéfinie pour la programmation 2014-2020 doit à la fois permettre à la France d’atteindre cet objectif et prendre en compte les recommandations du Semestre Européen. Le Fonds Social Européen constitue, dans ce cadre, un des leviers stratégiques et financiers pour « améliorer les possibilités d’emploi, renforcer l’inclusion sociale, lutter contre la pauvreté, promouvoir l’éducation, l’acquisition de compétences et l’apprentissage tout au long de la vie, et élaborer des politiques globales et pérennes d’inclusion active ».

2 – Une nouvelle architecture de gestion du FSE

Pour la programmation 2014-2020, la France a fait le choix d’une nouvelle architecture de gestion. Dans le cadre du processus de décentralisation, les Conseil Régionaux sont devenus autorités de gestion pour une partie des programmes.

En Région Nord Pas de Calais, les fonds FSE sont gérés dans le cadre de 2 programmes opérationnels :

Le Programme Opérationnel Régional du FEDER et du FSE qui gère 35 % de l’enveloppe FSE.
Le Programme Opérationnel National FSE qui gère 65 % de l’enveloppe FSE.

3 - L’axe prioritaire 3 se décline en 3 objectifs spécifiques (OS) :

Objectif Spécifique 1 : Augmenter le nombre de parcours intégrés d’accès à l’emploi des publics très éloignés de l’emploi en appréhendant les difficultés rencontrées de manière globale
Objectif Spécifique 2 : Développer les projets de coordination et d’animation de l’offre d’insertion
Objectif Spécifique 3 : Développer les projets d’innovation sociale créateurs d’emploi et de cohésion sociale

Les actions soutenues au titre des différents objectifs sont les suivantes :

OS 1 : Augmenter le nombre de parcours intégrés d’accès à l’emploi des publics très éloignés de l’emploi en appréhendant les difficultés rencontrées de manière globale

La mise en œuvre de parcours individualisés et renforcés vers l’emploi eu égard aux différents types de freins à lever, dans une approche globale de la personne,
L’orientation, la formation et l’accompagnement des jeunes très désocialisés,
L’amélioration de l’ingénierie de parcours,
La mobilisation renforcée des employeurs permettant de faciliter l’accès des publics à une plus large palette de choix professionnels et d’opportunités d’emploi,
Le développement de la responsabilité sociale des entreprises,
La coopération entre les entreprises du secteur marchand et les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE).

OS 2 : Développer les cadres de coordination et d’animation de l’offre d’insertion

Appui à la définition et à la mise en œuvre des pactes territoriaux d’insertion et d’autres cadres de coordination ad hoc afin d’améliorer la gouvernance des stratégies territoriales d’insertion,
Réalisation de diagnostics, d’études, d’outils, permettant d’apporter une vision partagée et actualisée des publics et des acteurs de l’offre territoriale d’insertion,
Création, développement, expérimentation d’outils de coordination notamment s’appuyant sur les technologies de l’information et de la communication (plates-formes interopérables).

OS 3 : Développer les projets d’innovation sociale créateurs d’emploi et de cohésion sociale

Les projets porteurs de réponses nouvelles à des besoins émergents. En matière de renouvellement de l’offre d’insertion, ces innovations peuvent concerner le service rendu en matière d’accompagnement vers l’emploi, les modes de construction des parcours d’insertion, de coordination des acteurs et des étapes de parcours, d’implication des personnes bénéficiaires, de mobilisation des employeurs…
Les projets innovants eu égard aux défis environnementaux et aux besoins sociaux ; à ce titre, les pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) dès lors qu’ils apportent des solutions innovantes en matière d’insertion des publics en difficulté,
Les projets de modélisation, de capitalisation et d’évaluation des expériences en matière d’innovation sociale et l’ingénierie de projets en faveur du développement de l’innovation sociale.

Comment déposer une demande F.S.E ?

Comment déposer une demande F.S.E ?

Ma démarche FSE : la plateforme de saisie en ligne des dossiers FSE

Le portail « Ma-démarche-FSE » est un portail web devant permettre aux porteurs de projet de saisir leurs demandes de subvention, dans le cadre de la programmation 2014-2020.

Pour cela, « Ma-démarche-FSE » fournit les fonctionnalités principales suivantes :

La saisie du formulaire permettant de transmettre une demande de subvention,
Le suivi des échanges avec le gestionnaire lors de la vérification de la recevabilité de la demande de subvention.

Accès au portail

L’accès au portail se fait en utilisant un navigateur internet. Le portail est disponible à l’adresse : https://ma-demarche-fse.fr

Création d’un compte pour accéder à « Ma démarche-FSE ».

La création d’un compte bénéficiaire pour accéder à « Ma démarche-FSE » se fait via la page d’accueil du portail.

Le profil « Porteur de projet » est attribué aux organismes candidats qui utilisent l’application pour saisir leurs demandes de subvention.

Chaque organisme porteur de projet de Fonds social européen peut créer autant de comptes que d’utilisateurs souhaitant se connecter à « Ma démarche-FSE ». Pour chaque organisme porteur de projet, un ou plusieurs utilisateurs disposent d’un « compte maître », c’est-à-dire qu’ils sont chargés de la gestion des autres utilisateurs rattachés à l’organisme. Les utilisateurs qui ne disposent pas de ces droits sont appelés « comptes secondaires », ils ont uniquement accès à la fonctionnalité de saisie des demandes de subvention.

Les « WORKGROUPS FSE » 2017

Le GIP OI DU HAINAUT vous propose

  • 10 ATELIERS DE 3H
  • 1 THÉMATIQUE PAR ATELIER
  • 30H D’ÉCHANGES ET D’OPTIMISATION DES PRATIQUES

POUR OPTIMISER LA MOBILISATION DE VOS FINANCEMENTS FSE


Les ateliers sont ouverts aux équipes opérationnelles. Les sujets sont variés et complémentaires, vous pouvez participer à 1, 2, 3, voire toutes les séances ! Chaque atelier sera animé par l’équipe du GIP et proposera un support technique adapté au thème traité. Afin de faciliter les échanges avec l’intervenant, les ateliers seront limités à 1 personne par structure dans la limite de 12 participants par atelier.

Participants :
Bénéficiaires de FSE via le GIP

Porteurs de projets souhaitant solliciter une aide du FSE au GIP
 
Lieu  :
2,place de l’Hopital GENERAL -59300 valenciennes
Salle Froissart aile A  - étage 3

Calendrier et Thématiques 2017  (inscription préalable obligatoire)

Mise en concurrence et FSE
27/02/2017 
13h30—16h30
 
Indicateurs FSE
17/03/2017
13h30—16h30
 
Demande de concours de FSE
06/04/2017
09h30—12h30
 
Bilan d’exécution du projet
06/04/2017
13h30—16h30
 
Réalisation non comptable du projet
04/05/2017
13h30—16h30
 
Réalisation financière du projet
01/06/2017
13h30—16h30
 
ESS et FSE
03/07/2017
13h30—16h30
 
Aides publiques et FSE
07/09/2017
13h30—16h30
 
Gestion en mode projet
05/10/2017
13h30—16h30
 
Simplification du projet
09/11/2017
13h30—16h30
 

Plus d’infos :  03 27 096 185   -   oiduhainaut@valenciennes-metropole.fr

*Conditions: Participation gratuite - clôture des inscriptions 15 jours calendaires avant chaque atelier - merci d’indiquer le nom de votre structure en commentaire de votre réservation -sous réserve de confirmation de votre inscription par le GIP OI du Hainaut, par courriel.

 

Vos interlocuteurs
Thierry LEFEBVRE
STANDARD : 03.27.44.01.58, FAX : 03.27.45.72.71
 

Karine VAN-CLEEMPUT
Directrice de la Cohésion sociale
03.27.19.04.48
kvancleemput@agglo-porteduhainaut.fr
 
Marie-Paule BOUDRY
Gestionnaire Plie
03.27.45.72.64
mpboudry@agglo-porteduhainaut.fr

Isabelle ARNOULD
Coordinatrice animatrice du pôle ingénierie dispositif PLIE
03.27.27.45.72.67
iarnould@agglo-porteduhainaut.fr  

Betty CATRY
Conseillère insertion professionnelle
03.27.45.72.65
bcatry@agglo-porteduhainaut.fr

Thiphaine THYS
Conseillère insertion professionnelle
03.27.45.72.66
tthys@agglo-porteduhainaut.fr

Fréderic LECONTE
Chargé de mission Entreprises
03.27.45.72.69

Jacqueline SAUVAGE
Chargée de mission clause
03.27.45.72.68
 
Florence OSSART
Gestionnaire administrative des parcours et indicateur FSE
03.27.45.72.63