Le compostage

Apprenez à composter

Transformer ses déchets de jardin et de cuisine en un bon compost, c'est facile, économique et écologique. Pour être sûr de réussir votre terreau, Le SIAVED et l'AGCNF (Association des Guides Composteurs du Nord de la France), proposent des réunions publiques et animées par un maître composteur. La gestion des tontes, l'utilisation du compost et le jardinage au naturel y seront également abordés.

Toutes les informations sur le compostage

Le compostage est un processus naturel de transformation où bactéries, champignons et petits invertébrés transforment les déchets de cuisine et de jardin en humus riche en élément nourriciers. Cela dans des conditions contrôlées. 

Un bon compost provoque une multitude d'effets :

  • sur la structure du sol : réduction de l'érosion et du tassement, meilleure porosité à l'air et l'eau et également une meilleure rétention d'eau.
  • des effets physico-chimiques : il nourrit les plantes en se minéralisant et évite une acidification rapide des sols.
  • sur la biologie du sol : augmentation de l'activité micro-organique et meilleur développement des racines.

De plus composter vous fournit également bon nombre d'avantages. En effet, les déchets verts de cuisine et de jardin entrant dans la composition du compost représentant 30% du volume des déchets ménagers, cela signifie moins de déplacements à la déchetterie, moins de sacs poubelles utilisés et moins de pollution. De plus, le compost est un très bon engrais pour vos jardins, bien plus que du fumier frais, et enfin, le compostage pourra faire bénéficier d'économies financières la communauté et vous-même.

L'utilisation d'un composteur

Utiliser un composteur est recommandé car il favorisera la transformation des matières premières en humus de façon optimale. Le composteur peut être en plastique ou en bois.

Pour commencer, votre composteur doit être stable. Vous pouvez l'installer à même le sol ou par exemple le poser sur des dalles. Veillez à laisser un espace entre chaque dalle pour laisser le passage aux vers et insectes.

  • Commencez le remplissage du composteur par des matières structurantes afin de laisser circuler l’air comme des branchages ou encore de la paille.
  • Ajoutez ensuite vos déchets verts en mélangeant à chaque nouvel apport avec une fourche ou mieux, une tige d’aération. Sans air, les déchets fermentent et des odeurs désagréables apparaissent.   
  • Terminez toujours avec des matières sèches comme des feuilles mortes ou de l'herbe sèche pour éviter les mouches.
  • Continuez le remplissage en prenant grands soins de mélanger déchets verts et bruns et en arrosant les matières à composter afin de les humidifier (environ 10 arrosoirs pour 1m³). La transformation des déchets en humus ne peut se réaliser avec un taux d’humidité insuffisante.
  • Enfin veillez toujours à couper ou broyer ce qui risque d’être trop épais ou résistant pour une décomposition plus rapide.

Vous devez compter 60 à 70% de déchets verts pour 30 à 40% de déchets bruns. Couvrez votre composteur afin d’éviter le lessivage par les pluies ou un dessèchement important par le soleil.

Plus d'informations
Service prévention du SIAVED
03.27.43.04.43

Matières compostables

  • Herbe de tonte
  • Feuilles d'arbres fraîches
  • Restes de légumes frais
  • Mauvaises herbes fraîches
  • Epluchures de fruits et légumes
  • Fleurs coupées, fanées
  • Marc et filtres à café
  • Restes de purins et plantes à purin
  • Branches de haies taillées
  • Feuilles d'arbres sèches
  • Paille
  • Coquilles d'oeuf écrasées
  • Coquilles de noix écrasées
  • Papier essuie-tout
  • Cartons coupés en petits morceaux
  • Excréments de petits animaux domestiques herbivores
  • Sciure et copeaux de bois

Matières non compostables

  • Bois de menuiserie et gros émondé
  • Couches jetables
  • Poussière d'aspirateur
  • Charbon de bois
  • Matières synthétiques
  • Fer, métaux
  • Papier journal de couleur
  • Litières de chats et chiens
  • Terre et sable

Matières compostables avec Précautions
(Petites quantités bien mélangées)

  • Cendres de feu de bois  (réparties) Sauces, graisses et huiles (réparties)
  • Os et déchets d'animaux (viandes, poisson)
  • Plantes en graines (chaleur, trempage)
  • Reste alimentaires cuits (répartis, recouverts)

Source : Jardin de France