Sars-et-Rosières

Sars et Rosières

Occupant un territoire marécageux progressivement asséché (Sars vient du latin sartum, terre défrichée, et Rosières de rosarie, lieu où poussent les roseaux), une partie de la commune actuelle est placée sous la tutelle de l' abbaye de Saint-Amand depuis au moins 871, date à laquelle Charles le Chauve lui en cède une terre.   

Selon un accord passé en 1194, Sars-et-Rosières relève de la paroisse de Brillon, ce qui restera le cas jusqu'à la Révolution. Le fief de la Rosière, situé au nord-est de la commune actuelle, est mentionné depuis le 13e siècle ; il était auparavant appelé le Camp Hermant ; en 1268, la comtesse Marguerite de Flandre élève ce domaine en "seigneurie vicomtière".

Ce fief passe aux Landas dans le courant du 14e siècle, avant de rejoindre les possessions du seigneur du Quesnoy, baron de Flandre, dit encore sire d' Audenarde, qui fait bâtir le château fortifié qui existe encore, nommé fief du Loir depuis 1413. Sars-et-Rosières est érigée en commune en 1792.

Elle reste cependant très dépendante de sa voisine Brillon, ne disposant ni d' église, ni de mairie, ni d' écoles. Elle ne prendra son indépendance réelle qu' à partir du moment où ces édifices seront bâtis, entre 1849 et 1865 : l'école de filles en 1849, l'église et le presbytère entre 1855 et 1859 et la mairie-école de garçons entre 1859 et 1864 ; tous ces bâtiments sont l'oeuvre de l'architecte valenciennois Louis Dutouquet (1821-1903).

Nombre d’habitants : 541 (au 1er janvier 2014)

Superficie : 2,6 km²

CONTACT

Hôtel de Ville
Place de la mairie
59230 SARS-ET-ROSIERES

Tél : 03.27.27.90.19
Fax :03.27.35.02.01

http://www.sarsetrosieres.fr/